Reproduction - Perpétuer l'espèce


La notion d'amour n’existe pas chez les insectes. Les phases amoureuses n'ont qu'un seul but, perpétuer l'espèce.
Les abeilles sauvages solitaires commenceront le cycle saisonnier fin février début mars, dès que le climat se réchauffera. Les mâles guetteront les femelles aux abords des nids (petits trous dans le sol). A peine sortie, la femelle sera harcelée par une nuée de jeunes. L'un d'entre eux parviendra à son but, durant un moment, les autres mâles tenteront de s'immiscer dans cette relation, ils finiront par chercher fortune un peu plus loin. L'abeille femelle nourrira un couvain avec du pollen, mais ne constitue pas de réserves de miel. 
Chez les fourmis rousses que j'observe, la colonie élève des larves, certaines seront de futures reines, d'autres seront des mâles, la grande majorité seront des ouvrières. Les seules fourmis ailées sont donc les femelles reines et les mâles. Les imagos quittent la colonie, une fois à l’extérieur, les ouvrières activent l'envol nuptial en pinçant les individus, les forçant ainsi à s'envoler. L'accouplement se passe toujours dans les airs. La future reine reviendra à terre, elle perdra ses ailes, puis fondera sa propre colonie. Les mâles eux, périront, rejetés par leurs congénères, ils ont rempli leur office et n'apporteront rien d'autre à la colonie.


Contribution spéciale Saint Valentin

Vous aimez une ou plusieurs photos de cette sélection, vous souhaitez en offrir,
cette contribution vous permet d'obtenir des tirages soignés et de renforcer le budget de l'exposition.
Valeur de la contribution par photo (frais de ports inclus) 17 euros.
En cliquant sur les images vous agrandirez le visuel.

Retour vers ma page Ulule 
F https://fr.ulule.com/insectuaire-sologne/